Des dessins de maîtres anciens, montrés pour la première fois, à l’expo « Entre les lignes »

Nocturne le 27.11.2014 au Palais de Charles de Lorraine

Mercredi 26 novembre 2014 — Aujourd’hui débute, au Palais de Charles de Lorraine, l’exposition « Entre les lignes. Dessins de maîtres anciens du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique ». Le vernissage de cette exposition aura lieu à l’occasion des nocturnes des musées bruxellois le 27 novembre 2014.

Le Cabinet des Estampes s’est plongé dans ses collections pour y sélectionner cinq des plus fascinants dessins de maîtres anciens qui méritent l’attention. Le choix s’est porté sur des œuvres de Bosch, Jordaens, Dewez, Van Mander et Hoefnagel. Certains dessins n’ont jamais été exposés auparavant, d’autres recèlent des histoires peu communes.

Note impayée ? Donnez un dessin !

Ainsi la Vue de Séville de Joris Hoefnagel (1542-1600), l’un des dessins miniatures sur parchemin les plus beaux et les mieux conservés. Selon Edouard Fétis, ancien conservateur en chef de la Bibliothèque royale, celle-ci est entrée en possession de cette feuille exceptionnelle « par hasard ». Un Anglais résidant à Bruxelles au début des années 1830 ne pouvant payer sa note d’hôtel, dut se résoudre à la régler en nature...

Une découverte

Le dessin Loth et ses filles était attribué jusqu’il y a peu à Paolo Farinati. Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia/Collection Frits Lugt à Paris, a corrigé cette attribution au bénéfice de Karel van Mander.

La découverte du dessin s’apparente à une acquisition. Il est en effet particulièrement réjouissant de pouvoir placer dorénavant cet important et rare dessin de Van Mander à côté des incomparables Snotdolf ou Cruyckvis de Hendrick Goltzius et de dessins de Jacques de Gheyn II.

Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia

L’abbaye d’Orval détruite

Le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique possède une collection exceptionnellement riche de dessins d’architecture et de sculpture des XVIIe et XVIIIe siècles. Rarement conservés en raison de leur caractère utilitaire, de tels dessins sont peu représentés dans des collections publiques d’art et d’histoire.

Cela rend le Dessin de parquet pour la bibliothèque de l’abbaye d’Orval d’autant plus remarquable. Les dessins coloriés de parquets (parquets marquetés) de Laurent-Benoît Dewez étaient uniques à cette époque dans les Pays-Bas mais fascinent encore aujourd’hui. L’abbaye en construction fut pillée et incendiée le 23 juin 1793. Le dessin est tout ce qui reste du projet de Dewez.

Le dessin de parquet pour la bibliothèque de l’abbaye d’Orval est l’un des plus beaux projets architecturaux de Laurent-Benoît Dewez. Le dessin est exposé ici pour la première fois.

Sarah Van Ooteghem, coordinatrice du projet

Sélection parmi les collections patrimoniales

Les cinq dessins sélectionnés proviennent de la collection de dessins anciens du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale, restée pendant longtemps insuffisamment mise en relief. L’exposition montre à l’aide de dessins, d’estampes, de livres anciens et de cartes des collections patrimoniales de la Bibliothèque royale, le contexte de leur genèse. Cinq fascicules accompagnent l’exposition dans lesquels vous en apprendrez plus sur ces dessins et leurs dessinateurs respectifs.

Projet en synergie entre Bruxelles, Amsterdam et Paris

En octobre 2012, le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique a lancé le projet AGORA DOW « La collection de dessins de la Bibliothèque royale de Belgique : identification et valorisation en ligne »,  financé par la Politique scientifique fédérale. En partenariat avec les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, le Rijksmuseum d’Amsterdam et la Fondation Custodia à Paris, près de 3.500 dessins anciens sont étudiés pour la première fois dans leur ensemble et rendus accessibles en ligne. Ce projet de recherche aboutira dans le courant de l’année 2015 à la présentation, par le biais du catalogue de bibliothèque en ligne, des descriptions des dessins, accompagnées d’illustrations en haute résolution.

Nocturne au Palais de Charles de Lorraine

En guise d’amuse-bouche au volet numérique du projet, les cinq dessins sont donc à "déguster" cet hiver au Palais de Charles de Lorraine. Le vernissage de l'exposition aura lieu à l’occasion des nocturnes des musées bruxellois le 27 novembre 2014. Le thème de la soirée est le dessin. De 17.00 à 22.00 heures, l’exposition est accessible gratuitement. Des visites guidées de l’atelier de restauration de la Bibliothèque sont prévues. Consultez le programme complet.

Informations pratiques

Entre les lignes. Dessins de maîtres anciens du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique

  • Bibliothèque royale de Belgique, Palais de Charles de Lorraine – Musée du XVIIIe siècle, Place du Musée 1, 1000 Bruxelles
  • 26 novembre 2014 – 14 février 2015, ouvert les mercredis et samedis de 13.00 à 17.00 heures, fermé entre Noël et Nouvel An
  • Accès gratuit
  • Nocturne : le jeudi 27 novembre 2014, de 17.00 à 22.00 heures. Consultez le programme complet.
  • Les cinq fascicules qui accompagneront l’exposition, présentent chacun un dessin d’un maître ancien. Les fascicules, édités en français et en néerlandais, seront disponibles séparément ou réunis sous forme de coffret.

En savoir plus ?

Contactez Sarah Van Ooteghem, collaboratrice scientifique auprès du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique et coordinatrice du projet.

Le Christ et la femme adultère (Jacques Jordaens)
Loth et ses filles (Karel van Mander)
Vue de Séville (Joris Hoefnagel)
Estropiés et mendiants (Suiveur de Jérôme Bosch)
Avec le soutien de la Politique scientifique fédérale
Dessin de parquet pour la bibliothèque de l’abbaye d’Orval (Laurent-Benoît Dewez)
Logo de la Bibliothèque royale de Belgique

Contactez-nous

Sarah Van Ooteghem

Collaboratrice scientifique, Cabinet des Estampes

Bibliothèque royale de Belgique