KBR a rouvert ses portes ce 8 décembre

KBR a rouvert ses portes ce 8 décembre

Le Secrétaire d’État Thomas Dermine, le Bourgmestre Philippe Close et l’Échevine Delphine Houba soutiennent le secteur muséal

  • KBR a rouvert son musée et sa salle de lecture
  • Des mesures strictes garantissent une visite sécurisée mais toujours  agréable
  • Les musées offrent une bulle d’air culturelle dans ce contexte particulier

Depuis le 1er décembre, les musées belges peuvent à nouveau accueillir leurs visiteurs. Désireux de soutenir ces hauts-lieux culturels, Thomas Dermine, Secrétaire d’État pour la Relance et les Investissements stratégiques, chargé de la Politique scientifique ; le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close et l’Échevine de la Culture Delphine Houba ont visité le KBR museum ce 8 décembre.

Après un mois d’ouverture à peine, le tout nouveau KBR museum, situé au Mont des Arts, a dû fermer ses portes en raison de la crise sanitaire.

 

6.000 visiteurs avant la fermeture

Au terme de 5 années de préparatifs, le KBR museum aurait dû ouvrir ses portes en mai 2020. Malheureusement, la première vague de coronavirus en a décidé autrement et nous a obligé à postposer son ouverture. L’inauguration a enfin pu avoir lieu le 17 septembre en présence de Sa Majesté le Roi, premier des 6.000 visiteurs à avoir pu admirer la Librairie des ducs de Bourgogne avant sa fermeture. 

 

Les musées, des lieux sécurisés

À l’initiative du Secrétaire d’État Thomas Dermine, les Établissements scientifiques fédéraux ont élaboré un protocole de sécurité et appliquent des mesures strictes garantissant au public une visite sûre tout en restant agréable.

Ces mesures concernent tout particulièrement l’accueil du public (capacité d’accueil, nettoyage des salles, formation et équipement des personnes en contact avec le public, port du masque), les modalités d’accès (prévention, zones d’accueil, vestiaires) et la gestion des flux.

En ce qui concerne KBR, les mesures suivantes sont d’application :

  • Le visiteur réserve préalablement son ticket pour le musée ou sa place en salle de lecture en ligne et ce, pour un créneau horaire spécifique.
  • Le nombre de visiteurs est limité à 50 par heure dans le musée et à 49 dans la salle de lecture.
  • Le port du masque est obligatoire dans toutes les zones publiques du bâtiment.
  • Des marquages au sol ont été prévus afin de respecter les distanciations sociales.
  • Le musée et la salle de lecture sont quotidiennement désinfectés en profondeur ; les rampes, boutons et autres points à risque sont quant à eux nettoyés plusieurs fois par jour.
  • Du gel hydro-alcoolique est mis à la disposition du public à différents endroits du musée, ainsi que des lingettes désinfectantes pour les dispositifs sonores.
  • Un stylet digital est fourni en début de parcours afin de pouvoir utiliser les écrans interactifs sans devoir les toucher.

 

« Cette réouverture a été préparée depuis plusieurs semaines par les équipes des musées fédéraux, sur la base d’un protocole sanitaire strict qui permettra d’accueillir les visiteurs dans les meilleurs conditions », assure le Secrétaire d’État chargé de la Politique scientifique, Thomas Dermine.

 

Protégeons le temps : la culture nous y aide

Les musées et bibliothèques offrent au citoyen une bulle d’air culturelle particulièrement oxygénante en ces temps difficiles. Les œuvres d’art, les connaissances, l’histoire, le patrimoine et parfois même de petits coins de nature sont des sources essentielles de détente pouvant l’aider à traverser cette période difficile.

 

Un chef-d’œuvre : les Chroniques de Hainaut

Les manuscrits étant trop fragiles pour être exposés en permanence, ils seront remplacés plusieurs fois par an. KBR conserve quelque 300 manuscrits de la bibliothèque originelle des ducs de Bourgogne dont 40 sont exposés à tour de rôle dans le KBR museum, à côté de nombreuses autres œuvres. De quoi présenter plusieurs chefs-d’œuvre tout au long de l’année. Toutefois, la pièce maîtresse de la Librairie des ducs est d’ores et déjà exposée dans l’une des vitrines du musée : les Chroniques de Hainaut.

Ce manuscrit, rarement présenté au public, contient l’unique miniature au monde attribuée à Rogier Van der Weyden, l’un des Primitifs flamands les plus célèbres. Ce chef-d’œuvre sera visible jusqu’à la mi-mai 2021 avant d’être soigneusement refermé et de rejoindre, durant plusieurs années, son coffre-fort. Mais d’autres pages, tout aussi somptueuses, se tourneront dans les vitrines du KBR museum pour le plus grand plaisir des visiteurs qui découvriront, à chaque fois, une histoire différente.

Vous trouvez plus d'informations sur le musée dans le dossier de presse que vous pouvez télécharger en bas de cette page.

A propos de KBR

En tant que bibliothèque scientifique nationale, KBR rassemble toutes les publications belges. Elle conserve, gère et étudie un vaste patrimoine culturel et historique.

Par ailleurs, KBR permet au public d’accéder à l’information, facilite la recherche et propose des expériences culturelles. KBR réunit les gens et les connaissances et partage son patrimoine avec le monde entier.

KBR
Mont des Arts 28
1000 Bruxelles