KBR introduit la robotisation dans sa chaîne de numérisation de livres et de périodiques

KBR introduit la robotisation dans sa chaîne de numérisation de livres et de périodiques

L’achat de trois scanners automatiques va permettre à KBR d’accélérer l’enrichissement de son offre en ligne à hauteur de 15.000 pages par jour, soit 3.000.000 de pages par an. Grâce à ces équipements spécifiques, les collections de livres et de périodiques belges des XIXe et XXe siècles pourront être numérisées plus rapidement et ainsi rendues disponibles en ligne.

 

Un monde qui change

Tout comme la technologie se développe rapidement, les besoins du public évoluent également dans le temps. Les utilisateurs souhaitent accéder aux collections « à distance », en particulier les chercheurs, qui ont besoin d’un accès croissant à de grandes quantités de données (« Collections as Data »).

KBR souhaite encore mieux répondre à ces nouveaux besoins et intensifie pour cela ses efforts dans le domaine de la numérisation des collections. Elle continuera à se concentrer sur la numérisation manuelle de manuscrits, journaux, cartes et plans et autres documents précieux, uniques ou vulnérables, mais utilisera désormais des scanners automatiques pour numériser certaines collections spécifiques afin d'accélérer le rythme de leur mise à disposition en ligne.

«  L'une de nos principales priorités stratégiques est de numériser le patrimoine et de le rendre accessible en ligne. Nous y parvenons en investissant dans les infrastructures, en collaborant avec de nombreux partenaires et en nous concentrant sur la recherche et le développement. L'achat de ces robots est un investissement important qui nous permet de passer à la vitesse supérieure et, notamment, de mettre en ligne plus rapidement un grand nombre de livres et de périodiques belges des 19e et 20e siècles »  Sara Lammens, Directrice générale a.i.

Des ressources d'une valeur inestimable pour la recherche

La vaste collection de livres et de périodiques belges des des XIXe et XXe siècles de KBR est très demandée par les chercheurs. L'utilisation de robots, et donc l’automatisation partielle des processus de numérisation, permettra à KBR d’accélérer la numérisation de ces collections et d’enrichir ainsi son offre en ligne plus rapidement et de manière exponentielle.

Les robots sont actuellement testés dans le cadre du projet de recherche ARTPRESSE, qui étudie l'art belge à travers le prisme de la presse périodique populaire. Dans ce cadre, des dizaines de milliers de pages ont déjà été numérisées et ont été ajoutées à www.belgicaperiodicals.be, la plateforme de KBR pour les périodiques numérisés.

«  L’introduction de la robotisation dans nos chaînes de numérisation permettra d’augmenter les volumétries de quelque 15.000 pages par jour pour ce qui concerne les collections de livres et de périodiques. Dans le même temps, nos experts en numérisation patrimoniale pourront se concentrer sur les documents et objets les plus fragiles et les plus précieux, qui requièrent un traitement manuel spécialisé. Il s’agit d’une nouvelle étape – cruciale – dans le développement de nos activités de numérisation, qui nous permettra de répondre plus rapidement aux attentes de notre public. »   Frédéric Lemmers, responsable de la numérisation des collections de KBR

Une attention particulière portée à la préservation des collections

La sécurité des collections est une priorité absolue pour KBR. Comme pour la numérisation manuelle de documents, la numérisation automatique respecte les normes les plus élevées en matière de préservation des collections. Seuls les documents répondant à certaines conditions strictes (état du document, format..) peuvent être scannés par les robots.

Enfin, l’humain continue à jouer un rôle central dans le processus de numérisation, que ce soit au niveau du contrôle préalable de l’état de conservation des documents ou dans le pilotage du processus de numérisation.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

  • Vous pouvez contacter Hanna Huysegoms (contact presse)
  • Frédéric Lemmers, responsable de la numérisation des collections de KBR, est à votre disposition pour des interviews.
  • Une visite des ateliers de numérisation de KBR est également possible.

 


Hanna Huysegoms Contact presse, KBR

 

A propos de KBR

En tant que bibliothèque scientifique nationale, KBR rassemble toutes les publications belges. Elle conserve, gère et étudie un vaste patrimoine culturel et historique.

Par ailleurs, KBR permet au public d’accéder à l’information, facilite la recherche et propose des expériences culturelles. KBR réunit les gens et les connaissances et partage son patrimoine avec le monde entier.

KBR
Mont des Arts 28
1000 Bruxelles