La Bibliothèque royale de Belgique met plus de 1,2 million de pages de journaux anciens en ligne

Le nouveau moteur de recherche BelgicaPress officiellement lancé aujourd'hui

Via BelgicaPress, la nouvelle interface et le moteur de recherche avancée de la Bibliothèque royale, vous pouvez consulter de manière efficace et ciblée des millions de pages de journaux.

Quant aux journaux qui sont libres de droits (1831-1918), vous pourrez les consulter désormais de chez vous, sans vous rendre à la Bibliothèque royale à Bruxelles !

La Secrétaire d’Etat à la Politique scientifique, Madame Elke Sleurs, a effectué la première consultation en ligne à la Bibliothèque royale de Belgique ce 24 avril 2015 à 11.00 heures, lançant officiellement le nouvel outil.

4 millions de pages de journaux anciens sauvées de l’acidification

Les journaux étant des sources historiques particulièrement fragiles, il est évident que leur bonne conservation et leur sauvetage d’une inexorable autodestruction sont considérés comme une priorité. Dès lors, la Bibliothèque royale de Belgique poursuit la numérisation à grande échelle de ses collections de journaux depuis une dizaine d’années. Dans le cadre du « Plan de numérisation du patrimoine des Établissements scientifiques fédéraux », quelque 3,5 millions de pages de journaux ont été numérisées depuis 2006. Ajoutez à cela les nombreuses pages qui ont été traitées en collaboration avec divers partenaires et vous obtenez un ensemble de plus de 4 millions de documents numériques qui fait partie des plus grandes collections du monde.

Consulter de façon simple et rapide 120 ans d’histoire de la Belgique

Jusqu’à présent, une centaine de journaux belges de la période 1831-1950 ont été numérisés. Outre la presse belge et plusieurs journaux censurés pendant les deux Guerres mondiales, la sélection comporte aussi des trésors littéraires et historiques.

Depuis quelque temps déjà, les journaux numérisés sont consultables depuis la Bibliothèque royale, mais tout le processus de conservation à long terme des fichiers, leur consultation et leur mise à disposition ont dû être adaptés et rénovés en profondeur avant de les rendre aussi disponibles  sur internet.

La Bibliothèque royale vous annonce avec fierté que l’interface complètement rénovée et performante grâce à un puissant moteur de recherche avancée, appelé BelgicaPress, est prêt ! Voici donc une nouvelle étape essentielle dans l’amélioration de l’accessibilité de ses collections.

Le procédé OCR (optical character recognition) permet en outre d’effectuer des recherches dans les documents numérisés à l’aide de la reconnaissance de texte (et donc de mots), ce qui ouvre de nouvelles perspectives d’exploitation en matière de recherche historique et linguistique !

“Cette nouvelle interface constitue un pas décisif dans la conservation de notre patrimoine, mais offre aussi un gain d’efficacité impressionnant pour les utilisateurs. Les journaux sont une source d’informations essentielle. La collection des journaux est d’ailleurs l’une des collections les plus consultées de la Bibliothèque royale. Des étudiants, des journalistes, des historiens et des réalisateurs de documentaires et de programmes télévisés la consultent quotidiennement.”

Patrick Lefèvre, Directeur général, Bibliothèque royale de Belgique

Un cadre légal strict

Le droit d’auteur belge, très strict en la matière, ne permet pas la mise en ligne de l’ensemble de la collection numérisée. Des 4 millions de pages numérisées, 1,2 million seulement peuvent être considérées comme étant libres de droits. L’année 1918 a été établie comme la limite, par analogie avec ce que d’autres institutions et éditeurs ont fait dans le passé. Les journaux parus après cette date doivent être consultés à la Bibliothèque royale.

Plus de 1,2 million de pages de journaux anciens en ligne

Toutes les pages de journaux numérisées sont consultables à la Bibliothèque royale. Les 1,2 millions de pages considérées comme libres de droits seront mises en ligne avant la fin de l’année, mais ce travail s’effectue étape par étape car ces pages doivent être à nouveau cataloguées, procédure qui requiert beaucoup de temps. Lors du lancement de BelgicaPress ce 24 avril, vous pourrez d’ores et déjà consulter en ligne sept titres importants : Het Handelsblad, L’Indépendance Belge, L’Echo De La Presse, Gazet Van Brussel, De Nieuwe Gids, De Nieuwe Standaard et Messager de Gand, soit quelque 350.000 pages au total. Par la suite, de nouvelles pages seront mises en ligne quotidiennement !

 

“Le transfert de l’ensemble de la collection numérisée du système actuel vers le nouveau moteur de recherche BelgicaPress constitue un processus technique de longue haleine impliquant que chaque titre doive être à nouveau catalogué. Décider quel journal sera rendu accessible en priorité se fait sur base de critères rigoureux qui tiennent compte de l’orientation idéologique, de la langue d’édition, de l’intérêt historique et de la période concernée.”

Marc D’Hoore, Conservateur Journaux et médias contemporains, Bibliothèque royale de Belgique

Collaboration et rayonnement international

Avec 4 millions de pages de journaux numérisées, la Bibliothèque royale de Belgique se situe dans le top 6 des plus grandes collections de journaux numérisés du monde. Elle y côtoie entre autres la Library of Congress, la British Library et la Bibliothèque nationale de France. La Bibliothèque royale, vu les moyens financiers très limités dont elle dispose, a cherché systématiquement des financements supplémentaires ou des accords de collaboration au-delà des frontières communautaires ou nationales. Une partie importante du projet a été soutenue financièrement par BELSPO, la Politique scientifique fédérale. Notre institution a aussi conclu d’intéressants accords de collaboration avec entre autres l’AMSAB à Gand, les Archives de la Ville de Bruxelles, le CEGESOMA, l’Erfgoedcel Waasland, l’Erfgoedcel Sint-Truiden, l’ULB, le Stadsarchief Diksmuide et l’Université de Lyon. Elle a aussi conclu un important accord de collaboration avec Europeana dans le cadre du projet Europeana Newspapers.

L’avenir

Le nouveau moteur de recherche et la mise en ligne des pages libres de droits ne sont pas l’aboutissement final. Des millions de pages restent à numériser.

La Bibliothèque royale de Belgique poursuit donc ses efforts : recherche ininterrompue et active d’accords de collaboration avec différents partenaires, conclusion de ces accords, développement et renforcement de la capacité interne en matière de numérisation.

Elle poursuit également l’exécution du Plan de numérisation du patrimoine des Établissements scientifiques fédéraux. Dans ce cadre, la Bibliothèque a achevé récemment la numérisation du journal Sportwereld (1912-1932) et traite actuellement le quotidien Het Nieuwsblad (1932-1950).

La une de l'Indépendance Belge du 24 avril 1915 (imprimé en exile à Londres)
L'Indépendance Belge du 24 avril 1915 (imprimé en exile à Londres)
L'Indépendance Belge du 24 avril 1915 (imprimé en exile à Londres)
La Bibliothèque royale de Belgique
La salle de lecture de la section des Journaux et médias contemporains
Les journaux, du patrimoine extrèmement fragile

Contactez-nous

Joachim Spyns

Attaché de presse

Bibliothèque royale de Belgique

Published with Prezly