Le KBR museum : à la découverte d’un trésor caché depuis 600 ans

Le KBR museum : à la découverte d’un trésor caché depuis 600 ans

Le 18 septembre 2020, le KBR museum ouvrira ses portes, invitant le public à découvrir un trésor national caché depuis 600 ans : la bibliothèque des ducs de Bourgogne et sa fabuleuse collection de manuscrits du XVe siècle. Avec l’ouverture de ce nouveau musée, KBR, la Bibliothèque nationale, participe à la relance de la vie culturelle et s’affirme comme pôle culturel bruxellois incontournable.

En raison des mesures sanitaires liées à la crise du Covid-19, pas plus de cinquante visiteurs par heure seront admis dans les 1 500 m2 du musée. C’est dire que ceux-ci bénéficieront de conditions idéales pour découvrir cette collection d’exception, qui rassemble près d’un tiers des 900 volumes de la bibliothèque créée par le duc de Bourgogne Philippe le Bon.

Riche mécène, ce prince ambitieux (fondateur de l’ordre de la Toison d’Or) a impulsé le Siècle d’or des Pays-Bas méridionaux. Bibliophile, il a constitué une collection de livres qui, de son vivant, était réputée dans tout l’Occident. Englobant tous les domaines de la pensée, elle comptait les grands auteurs de l’antiquité comme Xénophon et Tite-Live ainsi que des textes médiévaux – chansons de geste, poèmes de Christine de Pizan etc. Attirant à sa cour de Bruxelles les meilleurs artistes de son temps, tels que Rogier van der Weyden, Philippe le Bon leur a aussi commandé des livres richement illustrés d’enluminures. Ceux-ci sont d’une si grande qualité que les commissaires du KBR museum disent que « les plus beaux tableaux du Moyen Âge sont dans les livres ».

Cette formidable collection, qui compte comme joyaux les célèbres Chroniques de Hainaut et les Conquestes et croniques de Charlemaine, n’était jusqu’à présent consultable que par les seuls scientifiques. KBR a décidé de la rendre accessible au grand public et de raconter l’histoire de ces livres et l’époque qui les a vus naître, en cinq langues (français, néerlandais, anglais, allemand et espagnol) et avec trois profils de visite (« découverte », « approfondie » et « ludique »).

Dans une scénographie répondant aux plus hautes exigences muséographiques, le KBR museum montre pourquoi il faut parfois se méfier des lapins, que le Moyen Âge était à mourir de rire, que des éléphants roses ont été aperçus à Bruxelles ou encore que les livres d’histoire ne disent pas toujours (toute) la vérité.

Après une introduction générale dans la chapelle de Nassau, seul vestige du palais du même nom et aujourd’hui incorporée au sein du bâtiment moderniste de KBR, la visite se poursuit à l’étage supérieur, où 160 pièces – manuscrits, estampes, retables, armes, etc. – sont exposées dans des vitrines individuelles. Pour des raisons de conservation, les manuscrits seront changés trois fois par an, de sorte que les visiteurs fidèles découvriront chaque fois des manuscrits différents. D’autant que le KBR museum expose aussi des œuvres et des objets d’époque confiés, en dépôt, par d’autres musées et collections belges (e.a. Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Musées royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Groeningemuseum de Bruges, Ville de Bruxelles). Plusieurs « chambres » thématiques proposent des immersions audiovisuelles qui plongent les visiteurs au cœur du XVe siècle, dans le monde du manuscrit et de l’art de l’enluminure, à la rencontre de ceux et celles qui ont écrit, copié, décoré ou lu ces ouvrages.

L’ouverture du KBR museum s’inscrit dans la nouvelle stratégie de KBR : l’institution ne se contente pas de conserver notre patrimoine culturel, comme le reflète son slogan « Protégeons le temps », mais elle entend aussi s’ouvrir au public le plus large, aussi bien en ligne que sur place. KBR devient ainsi un véritable « pôle culturel » en plein cœur de Bruxelles, proposant, outre des salles de lecture et des salles de conférences, un restaurant et des jardins en libre accès.

La création du nouveau musée s’est accompagnée d’importants travaux d’infrastructures afin d’améliorer l’accessibilité du bâtiment de KBR (notamment l’installation de plusieurs ascenseurs et rampes d’accès). Enfin, l’ancien palais de Charles de Lorraine, qui fait également partie intégrante de l’édifice, a été aménagé pour accueillir des expositions temporaires.

Les principaux partenaires de KBR dans le cadre du KBR museum sont la Régie des Bâtiments, Toerisme Vlaanderen, le Fonds Baillet Latour et l’asbl Amis de KBR.

 

Infos pratiques

  • Lieu : Mont des Arts 28, Bruxelles (métro « Gare Centrale », arrêt de tram/bus « Royale »)
  • Horaires : à partir du 18.09.20, du mardi au dimanche : 10h00 – 18h00
  • Entrée : 11 € (tarif réduit : 8 € ; gratuité pour certaines catégories de visiteurs)
  • Web : www.kbr.be/museum

 

Visite du musée en train

La SNCB offre une réduction sur les trajets en train des visiteurs du KBR museum. Grâce au code SNCB sur leur ticket d’entrée en ligne pour le musée, les visiteurs peuvent acheter un Discovery Ticket qui leur donne 50% de réduction sur leur trajet aller-retour vers Bruxelles-Central.

 

Mesures sanitaires contre le Covid-19

  • Le nombre de visiteurs est limité à 50 personnes par heure !
  • Présence de gel hydroalcoolique à divers endroits et de lingettes désinfectantes pour les dispositifs audio.
  • Un stylet digital est fourni à chaque visiteur pour l’utilisation des écrans interactifs.
  • Le musée est entièrement désinfecté tous les jours (deux fois par jour pour les points à risque).
  • Les visiteurs ne se croisent pas et leur nombre est limité dans les espaces restreints.
  • Le port du masque est obligatoire ainsi que le maintien de la distanciation physique.

 

Vous pouvez trouver plus d'informations sur le musée KBR dans le dossier de presse que vous pouvez télécharger en bas de cette page.

Contactez-nous
A propos de KBR

En tant que bibliothèque scientifique nationale, KBR rassemble toutes les publications belges. Elle conserve, gère et étudie un vaste patrimoine culturel et historique.

Par ailleurs, KBR permet au public d’accéder à l’information, facilite la recherche et propose des expériences culturelles. KBR réunit les gens et les connaissances et partage son patrimoine avec le monde entier.

KBR
Mont des Arts 28
1000 Bruxelles