Le “Vooruit”, désormais accessible en ligne

66 années de ce journal gantois numérisées et accessibles en ligne

La Bibliothèque royale de Belgique et l’Amsab-Instituut voor Sociale Geschiedenis rendent accessible au public une de leurs principales collections de journaux, celle du quotidien "Vooruit". Les deux institutions ont réuni leurs efforts afin de numériser et de mettre en ligne ce célèbre journal gantois (années 1884-1950).

Nouvelles perspectives de recherche

Les journaux sont une source essentielle d’informations. C’est le cas aujourd’hui, mais c’était sans doute encore plus vrai dans le passé. La numérisation des journaux permet de conserver ce précieux patrimoine et ouvre de nouvelles perspectives de recherche. Les journaux seront consultables grâce au recours à l’OCR, Optical Character Recognition, ou reconnaissance optique des caractères, une application permettant de consulter des fichiers numérisés en introduisant certains mots ou termes de recherche. Ce procédé permet donc des recherches quantitatives ou lexicographiques, jusqu’ici laborieuses voire impossibles.

Collaboration dans un paysage complexe

L’Amsab-ISG et la Bibliothèque royale ont rassemblé leurs collections du Vooruit dans le cadre de ce projet. A partir du 25 mars prochain, les années de publication 1884-1950 de ce quotidien seront disponibles – pour la première fois - sous forme numérique dans les salles de lecture de l’Amsab-ISG, de la Bibliothèque royale et de la bibliothèque de l’Université de Gand. En outre, la période 1884-1918 sera mise en ligne avant l’été sur les sites web de la Bibliothèque royale et de l’Amsab-ISG.

“Pour la Bibliothèque royale, cette collaboration s’inscrit dans une stratégie plus large qui consiste à ouvrir et à partager notre expertise et notre collection avec d’autres partenaires. Comme pour de précédents projets, notamment avec la Cellule patrimoniale de Saint-Trond et la ville de Dixmude, la collaboration avec l’Amsab-ISG démontre leur plus-value incontestable pour les utilisateurs et pour la conservation d’un patrimoine précieux et fragile. Les connaissances historiques progressent au profit d’un large public.”

Patrick Lefèvre, Directeur général de la Bibliothèque royale de Belgique

Patrimoine fragile

Les institutions patrimoniales mettent tout en œuvre pour protéger leurs journaux contre les aléas du temps. Hélas, les journaux ne sont pas imprimés sur du papier de qualité. Le quotidien socialiste Vooruit était la voix du mouvement des travailleurs et pour diminuer le prix de vente, on utilisait du papier peu coûteux. Pour le lecteur, un journal ne doit d’ailleurs tenir qu’un jour ou deux. En revanche, pour sa conservation à long terme, la mauvaise qualité du papier est une véritable catastrophe : les vieux journaux tombent parfois littéralement en poussière. Leur numérisation permet de conserver leur contenu qui peut nous aider à comprendre la société telle que nous la connaissons aujourd’hui.

“En l’occurrence pour la période des deux Guerres mondiales, le Vooruit offre un  regard inédit sur l’histoire de notre pays.”

Marc D’Hoore, Conservateur de la Section des Journaux et Médias contemporains, Bibliothèque royale de Belgique

Un journal légendaire

D’abord porte-voix socialiste, le Vooruit est devenu, après la Première Guerre mondiale, un journal populaire, aux rubriques variées. Les noms de certains de ses rédacteurs ont profondément marqué le public : l’écrivain Louis-Paul Boon, le grand critique d’art Paul-Gustave Van Hecke, le peintre et dessinateur Frits Van den Berghe… Le Vooruit est une source inépuisable d’histoire politique et socio-économique, mais aussi d’histoire culturelle et de la vie quotidienne.

Porté par une communauté

Que les communautés patrimoniales se sentent étroitement concernées par leur propre histoire ne doit pas nous étonner. Le journal Vooruit était, à Gand et par extension dans toute la Flandre, non seulement une source quotidienne d’informations, mais aussi, pour de nombreuses générations, un guide permettant de mieux comprendre l’actualité. Aussi, l’Amsab-ISG a pu trouver aisément un appui auprès de cette communauté pour financer ce projet de numérisation.

“Le succès de la campagne de crowdfunding prouve l’intérêt porté aujourd’hui au Vooruit. Les moyens requis pour financer notre contribution à la numérisation du journal ont été couverts entièrement par des donations privées de plusieurs dizaines de personnes s’estimant concernées par notre projet qui est de veiller à ce que les luttes sociales du passé demeurent un point d’ancrage pour ceux qui réfléchissent au futur.”

Geert Van Goethem, Directeur de l’Amsab-Instituut voor Sociale Geschiedenis

Affiche "Vooruit"
La Une du Vooruit du 26 août 1914
Vooruit du 26 août 1914
Vooruit du 26 août 1914
Vooruit du 26 août 1914
Vooruit du 26 août 1914

Contactez-nous

Joachim Spyns

Responsable de presse

Bibliothèque royale de Belgique

Published with Prezly